Mood

Lettre ouverte à Robin Williams

12 août 2014
robin-williams-cover-ftr

3h du matin, je ne peux pas dormir. Je viens tout juste de l’apprendre. Tu nous a quitté.

Il y a des personnes comme ça qui, malgré le fait qu’elles ne fassent pas partie de notre cercle « intime », nous marque au fer rouge. Et Robin, tu étais de ces personnes. Ta vie fut compliquée à assumer, difficile à mener. Mais dans la mienne, tu as joué un rôle important.

La toute première fois que je t’ai rencontré, tu savais voler, te battre… et tu poussais ton cri. Tu étais le Peter Pan dont tous les enfants pouvaient rêver. Surtout moi. Et puis j’ai grandi, comme toi dans « Hook », mais tu ne m’as pas quitté pour autant.

Tu m’as fait rire dans « Mrs Doudtfire ». Tu m’as fait jouer à un jeu dangereux dans « Jumanji ». Tu m’as ému aux larmes dans « L’Homme bicentenaire ». Tu m’as enseigné dans « Will Hunting » et « Le Cercle des Poètes Disparus ». Tu m’as fait peur dans « Insomnia »…

Et maintenant je vais revoir tout ces films à nouveau, pour me souvenir de ces émotions. Je ne veux pas oublier ces expressions, tes expressions.

Au fond, toi aussi tu avais gardé ton âme d’enfant, cette part d’innocence. Toi non plus tu ne voulais pas grandir. Alors que dirais-tu si toi et moi on repartait pour une aventure, pleines de pirates, de bêtes féroces et de créatures magiques ? Ou si on prenait le temps de lire quelques vers de poésie, parce que tu sais bien que les chiffres ce n’est vraiment pas mon truc ?

Laissons les adultes avec leurs soucis et donnons vie à notre imagination.

J’espère que désormais, tu reposeras en paix…

Kobal

hook-1991-02-g

11_gwh

cercle-des-poetes-disparus-1989-01-g

« Ô Capitaine ! Mon Capitaine ! », tu vas beaucoup me manquer

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 Comments

  • Reply oth67 12 août 2014 at 09:47

    Triste nouvelle ce matin.
    J’ai beaucoup apprécié le Cercle des Poètes Disparus également et ce refus du conformisme.

    • Reply Chick & Cop 12 août 2014 at 14:49

      Il grand film, une autre idée de la vie, plus belle.

  • Reply Alessak 12 août 2014 at 09:54

    Le cercle des poètes disparus est sorti quand j’étais adolescente et il m’a beaucoup marqué. Très triste 🙁

    • Reply Chick & Cop 12 août 2014 at 14:49

      Difficile de rester indifférent(e) face à ce rôle !

  • Reply Blablayablog 12 août 2014 at 10:13

    Très bel hommage. Merci beaucoup.
    Il a bercé notre enfance et notre adolescence.
    C’est la première fois que la mort « d’une personnalité » me touche autant…

    • Reply Chick & Cop 12 août 2014 at 14:51

      Il a su se faire aimer de nous, nous porter au delà du simple rapport acteur/spectateur…

  • Reply natpiment 12 août 2014 at 10:19

    il a porté des rôles tellement formidables qu’on a peine à croire à sa mort ….

    • Reply Chick & Cop 12 août 2014 at 14:51

      Et on va sûrement mettre du temps à s’y faire…!

  • Reply Sani 12 août 2014 at 12:45

    Ne pas oublier « le monde selon Garp ». À voir si on ne l’a pas vu

    • Reply Chick & Cop 12 août 2014 at 14:52

      Je l’ai tout de suite ajouté à ma liste ! Merci beaucoup.

  • Reply Point culture / Janv-Fév 2016 - Chick and Cop 29 février 2016 at 09:25

    […] PATCH (1999) • 4/5 – Depuis la disparition de Robin Williams, je rattrape peu à peu mon retard sur certains de ses films. « Docteur […]

  • Leave a Reply