Découverte Home living

Mes débuts en méditation

27 avril 2016
médiation

Dans ma recherche de « mieux-être » au quotidien, je m’essaye à plusieurs choses afin de trouver ce qui me va et ce qui m’apporte un certain réconfort. La méditation est une discipline qui m’intrigue depuis un long moment, et je me suis toujours dis que je ne pourrais pas vraiment y accéder… Je suis du genre à ne jamais (ou très rarement) reposer mon cerveau. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai un long passé d’insomniaque. Mais cette année, je l’ai dit, je veux changer.

J’ai donc décidé de tenter l’expérience avec l’application Petit BamBou, qui m’a été chaudement recommandée. Celle-ci nous permet de faire une première approche de la méditation avec 8 séances découverte, que l’on peut utiliser à l’infini. Et si on souhaite poursuivre avec Petit BamBou au-delà de ces 8 séances, il faudra passer en premium, et payer un abonnement (4.99€/mois).

Petit BamBou, c’est quoi exactement ?

Petit BamBou c’est une application pour smartphone, destinée à nous faire lever le pied sur le quotidien, à nous détendre, et à nous aider à être plus connecté à nous-même. Les séances découvertes sont accompagnées de courtes histoires, « inspirées de la sagesse collective et des écrits d’experts de la méditation » afin de nous aider à comprendre les principes de la méditation.

Collage

Petit BamBou, à quoi ça sert ?

Je pense que cette application peut être une première approche vers cette discipline, qui demande beaucoup de pratique pour être comprise et pleinement ressentie. C’est un long cheminement pour pouvoir (et savoir) prendre du temps pour soi, de façon consciente. Lorsqu’on est complètement novice, et qu’on ne sait pas trop par où commencer, comment, combien de temps, je pense que Petit BamBou est l’application parfaite pour nous donner quelques pistes.


Dans ma découverte de cette application, et de la méditation, j’ai voulu écrire sur un carnet mon ressenti sur chacune des 8 séances. Cela m’a permis de mettre des mots sur mes émotions « à chaud », de pouvoir relire mon petit parcours, mais aussi de pouvoir mieux partager cette expérience avec vous !

La découverte 1ère séance –

J’ai aimé la voix calme qui m’a accueilli, elle est apaisante et réconfortante. J’ai adopté la position en tailleur pour la méditation, qui n’a pas été la meilleure : j’ai eu mal au genou. L’application a un rythme d’inspiration profonde qui me correspond. J’ai eu droit à une jolie histoire sur la visualisation des pensées qui peuvent affluer au cours de la séance. Mon coeur battait trop vite, comme d’habitude… J’ai eu beaucoup de mal à me détendre. Lorsque j’ai été amené à « visualiser » mon corps, j’ai ressenti mes mains et mes bras placés sur mes genoux ; ils se sont fait plus lourds. J’ai beaucoup apprécié les moments de silence au cours de la méditation. A la fin de la séance j’ai pris le temps de réaliser que les 10 mins n’avaient été qu’à moi, pleinement. J’ai souri. J’ai hâte de voir ce que me réservent les prochaines séances.

Body Scan 2e séance –

Cette séance a été immersive dans les sensations corporelles. Après l’exercice de respiration, le corps est passé à la loupe pour me découvrir en pleine conscience. J’ai été surprise de voir que lorsque la voix citait les parties de mon corps, je pouvais les sentir, les ressentir. Particulièrement les mains et les doigts, qui ce sont réchauffés. Chaque partie du corps est presque devenue un être à part entière. Ma tête a été lourde à porter ; la fin de séance a été difficile pour la maintenir droite. Le fait de ressentir tout ça de manière aussi forte a fait écho : j’ai pensé qu’il y avait sûrement une bonne raison à ses sensations… J’ai aimé l’histoire au début de la séance avec l’image de la cascade : prendre du recul plutôt que d’être acculée par l’eau.

Curiosité des sens 3ème séance –

Cette séance a été axée sur le développement des sens lorsque les yeux sont fermés. Prendre conscience du poids du corps. J’ai encore une fois surtout ressenti mes bras et mes mains, et le poids qu’ils pouvaient représenter à ce moment là. J’apprécie de plus en plus la voix guide ; elle m’apaise. Je me rends compte qu’après seulement 2 séances, le fait de ne pas méditer pendant 3-4 jours a rendu la tâche plus difficile ce soir. « La méditation devient intéressante lorsqu’on se rend compte qu’on fonctionne en pilote automatique » : cette phrase aura marqué ma séance.

Reconnaître ses émotions 4ème séance –

Séance difficile ce soir. Je ne sais pas si le moment était bien choisi, mon esprit est parti ailleurs de nombreuses fois… J’ai eu du mal à ressentir mes émotions par la manifestations d’éventuelles douleurs/tensions dans le corps. La conclusion de cette séance m’a néanmoins fait beaucoup de bien : se faire confiance, se pardonner, porter un regard bienveillant sur soi-même… J’ai tout de suite visualiser beaucoup de choses, des choses négatives, vis-à-vis de ce qui pouvait se passer autour de moi en ce moment. Définitivement, cette séance fut difficile.

Collage-séances

Centré et libre pour lâcher prise 5ème séance –

J’ai eu le sentiment que cette séance de 10 mins n’a pas été assez longue. Je pense d’ailleurs avoir besoin de séances plus longues pour me détendre réellement. Après m’être centrée sur mon souffle et mes sensations physiques, j’ai été invitée à laisser mon esprit vagabonder pendant un temps de silence total, sans voix guide. Et contrairement aux premières minutes, où je partais un peu dans tous les sens parce que agacée du sentiment de répétitions des séances, ce moment a été totalement vide ! Je ne pensais plus à rien. Comme si j’avais tout lâché au début, et que j’en étais maintenant soulagée. Je n’ai fais qu’écouter le silence, sereinement. Ce soir, je me dis qu’il faudrait que je teste une séance de sophrologie complète.

Tensions et réactions 6ème séance –

Pour la première fois j’ai testé la méditation au milieu de l’après-midi. Je n’en suis pas encore sûre mais je pense préférer mes séances du soir… J’ai eu quelques sursauts de culpabilité en pensant que ces 10 mins coupaient mes activités. La séance était axée sur la respiration mais aussi sur la distinction entre réagir et répondre : le réflexe, l’instantané, et la pleine conscience. J’ai été invitée à compter mes expirations pour détendre mon corps et mon esprit. Arrivée à 10, j’ai commencé à réellement ressentir l’air froid et l’air chaud qui circulait dans mes narines, mon corps s’est relâché, a même craqué à certains moments. Mais avec la hâte de reprendre mes activités, je n’étais pas vraiment détendue à la fin de la séance…

Le souffle comme ancre 7ème séance –

Ce soir j’ai été invitée à prendre conscience de moment présent. De ma présence à cet endroit, du poids de mon corps et de la solidité du sol qui me soutenait. Ensuite le souffle ; par l’inspiration ressentir l’oxygène que j’apportais à chaque partie de mon corps, par l’expiration, ressentir ces endroits plus présents, plus importants dans le mécanisme global. Il y a eu beaucoup de bruits autour de moi, mais je n’ai pas eu envie d’interrompre mon moment. Je me suis efforcée à rester concentrée sur moi, sur la voix guide. Je suis toujours aussi impressionnée de voir comme il peut être simple de se connecter à son corps, pour peu qu’on y prenne attention, pour peu qu’on prenne le temps de relâcher la pression.

Attentions, intentions, attentes • 8ème séance –

La dernière séance. Je l’ai voulu un peu différente en gardant les yeux ouverts et en laissant mon chat venir avec moi. Sans un bruit, il s’est posé sur mes jambes, il s’est allongé, a ronronné. La séance était axée sur les raisons qui m’ont poussé à commencer la méditation. Un moment de calme, de l’apaisement, de la curiosité..? Et c’est en regardant mon chat, tranquillement installé et à moitié endormi sur moi que je me suis rendue compte de ce que je cherchais : un moyen de me déconnecter du quotidien. Ne plus (trop) réfléchir, et profiter simplement de l’instant. Son ronronnement a aussi un peu été ma voix guide pendant cette dernière séance, et ça m’a fait beaucoup de bien.

méditer

Au final, que m’a apporté la méditation ?

Des moments rien qu’à moi. Le fait de fermer la porte de la chambre, en signe de « ne pas déranger », était le premier pas vers la tranquillité. J’ai pris ces quelques minutes pour essayer de me recentrer, de me comprendre.

Une attitude de « soutien » de la part de Monsieur. J’ai été surprise de voir qu’au bout de 3 séances, lorsque je lui disais « je vais méditer », il me répondait par un sourire et modifiait son comportement : il faisait moins de bruit, s’occupait du chat si il miaulait devant la porte… J’ai d’ailleurs beaucoup ri lorsque dans un moment de stress un soir, sa première réaction a été de me dire « tu devrais peut-être aller méditer maintenant » !

Une première approche vers un comportement visant à devenir bienveillante envers moi-même. Une remise en question aussi. Comprendre le flux des pensées, la différence entre réagir et répondre, l’importance de mon souffle sur le reste de mon activité corporelle…

L’envie d’aller plus loin dans mes démarches de mieux-vivre mon quotidien. J’ai une impression d’évolution très marquée depuis 6 mois, et parfois ça me fait un peu peur. Je supporte de moins en moins les gens, la foule, le bruit. En plaisantant je dis que d’ici mes 30 ans, je serai partie en pleine campagne, loin du monde, évitant au maximum les rassemblements… Mais au fond est-ce que je plaisante tant que ça ? Je pense donc avoir besoin de trouver les outils qui m’aideront à évoluer de façon sereine, à mon rythme.


Cet article aura eu une grande portée personnelle, voir intime pour moi. Parler de mes sentiments profonds est quelque chose de très difficile pour moi, j’enfouie beaucoup… et ce n’est pas toujours la meilleure solution. J’espère néanmoins qu’il pourra inspirer certain(e)s d’entre vous, qu’il pourra en aider d’autres. En tout j’aurais passé 1h24 avec Petit Bambou, à ne me soucier que de moi (ou presque). Cette expérience m’a fait prendre conscience de mon corps, un peu plus, et réaliser que j’avais sûrement grand besoin de me créer une bulle de confort où je pourrais aller me réfugier.

« Se féliciter chaque jour pour le temps que nous nous sommes accordé »

Prenez soin de vous, le plus possible

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments

  • Reply Laurie 12 juin 2016 at 22:51

    Très bel article ! Je pratique aussi avec Petit Bambou depuis quelques temps et j’adore… et mon chat aussi, comme le tien apparemment 🙂
    C’est vrai que ce n’est pas évident de prendre du temps pour soi, de se poser mais je trouve que ça me fait beaucoup de bien.
    J’espère que tu as continué (je découvre ton blog et n’ai pas encore tout lu … mais j’y compte bien car j’aime beaucoup ta façon de décrire les choses, ton univers)
    A bientôt donc !

    • Reply Chick 13 juin 2016 at 09:24

      Merci beaucoup Laurie pour tout tes compliments 🙂
      Je n’ai pas continué avec Petit Bambou, mais cette application m’aura vraiment permis de comprendre que s’octroyer du temps, des pauses, ne pouvait que nous faire du bien et nous apaiser. Et j’en suis très heureuse !
      A très bientôt j’espère 😉

    Leave a Reply